Parodontie

La parodontie, qu’est-ce que c’est ?

  • L’os alvéolaire ne vous dit rien ? Tout comme la gencive, le cément dentaire et le ligament, il fait partie des structures et des tissus qui soutiennent la dent, à savoir le parodonte.

Comme son nom l’indique, la parodontie soigne les affections du parodonte (parodontite ou parodontose).

La plaque dentaire, qui s’accumule et se transforme en tartre, est à l’origine de la parodontite. Elle vient s’immiscer entre la gencive et la dent et représente un terreau fertile pour le développement de bactéries. L’action infectieuse de ces bactéries crée la parodontite.

Attention : Si elle n’est pas rapidement prise en charge, une parodontite peut engendrer le déchaussement et la chute de la dent !

parodontie
Quels sont les symptômes d’une parodontite ?

  • L’inflammation de la gencive (gingivite) est le premier symptôme visible d’une parodontite. Vous constaterez un gonflement de la gencive, une rougeur, parfois des saignements, vous pourrez aussi ressentir une douleur… La parodontite peut également provoquer une mauvaise haleine ou l’impression d’avoir constamment un mauvais goût dans la bouche.

Attention : si votre dent bouge, n’hésitez pas à consulter immédiatement votre dentiste !

 

Quels sont les facteurs de risques ?

Certains comportements peuvent augmenter les risques de développer une parodontite, comme un brossage des dents négligé, le fait de fumer ou de consommer de l’alcool de façon excessive.

L’âge et les modifications hormonales (liées par exemple à la grossesse ou à la ménopause) accentuent également les risques.

Certaines maladies comme le diabète et les infections virales et certains médicaments comme les anticoagulants contribuent à créer les conditions propices au développement de la parodontite.

 

Parodontie : les différents traitements

Trois types de soins peuvent être envisagés, en fonction de l’importance de la parodontite.

  • Dans les cas les plus légers, le bilan dentaire débouchera sur de simples instructions à respecter en matière d’hygiène bucco-dentaire (rappel des consignes de brossage, utilisation de fil dentaire, de brossettes inter-dentaires…)
  • Lorsque la parodontite est plus profonde, le praticien procède à un détartrage et à un surfaçage radiculaire. Les techniques utilisées sont plus puissantes que celles employées d’ordinaire (lors d’un détartrage classique), pour un nettoyage en profondeur.

Dans les cas de parodontite les plus sévères, le praticien recourt à la chirurgie parodontale. Elle est effectuée sous anesthésie locale. Un remodelage osseux peut être nécessaire pour renforcer le parodonte et limiter les risques d’une récidive.