Usure dentaire : comment l’éviter ?

En cas d’ usure dentaire, l’hypersensibilité et la teinte jaunâtre des dents font partie des symptômes les plus fréquents. L’érosion de l’émail expose en effet la dentine, sensible aux contacts extérieurs, tout en laissant apparaître sa couleur jaunâtre.

 

Plusieurs symptômes

En plus de générer une dentition moins blanche et une sensibilité accrue en cas de contact avec l’air ou avec les aliments très chauds, très froids, acides ou sucrés, l’ usure dentaire peut faire apparaître de petites rayures sur les dents. Celles-ci risquent peu à peu de se creuser jusqu’à provoquer une cassure de la dent.

Quant aux incisives touchées par l’ usure, elles peuvent devenir transparentes sur les bords.

 

Identifier la cause

En cas d’ usure dentaire avérée, l’alimentation et les conditions de brossage dentaire sont souvent en cause. La consommation de produits acides tels que les jus de fruits ou les agrumes, les fraises, les sodas ou encore le vinaigre, est souvent responsable de l’ usure des dents. D’autres fois, c’est le brossage dentaire qui est à revoir, lorsqu’il est effectué de façon trop fréquente ou trop vigoureuse.

Le positionnement de la dentition, lui-même, peu parfois favoriser l’ usure dentaire. Un chevauchement ou une irrégularité des dents peut engendrer des frottements qui agressent l’émail.

Le bruxisme (grincement des dents involontaire et incontrôlé), les reflux gastro-oesophagiens et les vomissements – qui induisent une remontée d’acide chlorhydrique depuis l’estomac vers la bouche – figurent également parmi les causes d’ usure dentaire.

 

Prévenir ou guérir

A défaut de pouvoir reconstituer l’émail dentaire une fois qu’il s’est érodé, il convient d’agir sur les causes afin de limiter le risque.

La consommation de produits acides ne doit pas être excessive ou elle doit être suivie par un rinçage de la bouche.

Les dents doivent être brossées après chaque repas, mais dans la limite de trois fois par jour, sans forcer, et avec une brosse à poils souples.

Et en cas de bruxisme, de boulimie, de reflux gastro-oesophagiens réguliers ou encore en présence d’une dentition à risque, mieux vaut traiter la cause dès que possible.

Pas de panique, toutefois, si l’ usure a déjà fait son œuvre : il reste l’option des facettes dentaires !